GOUROUS
Betty me dit
COLLECTION DES NOUVEAUTÉS
BETTY ME DIT

Betty me dit vous manquez de soutien
le cœur du pain est froid
votre cœur est bloqué
cette pierre est trop dense

Elle ne me fera pas pleurer
Je lui demande raison
Elle dit que c’est son métier
Une histoire rocambolesque

Le cœur tremble au bois pétrifié

Betty m’endort
Elle ne peut pas voir mes yeux
Je ne vois pas la pierre raclante
ni ne la sens, je dors

Vraiment tu as dormi ?

Betty Mandore
mars 2022
Betty m’écrit
car tu connais le deuil

je lis tu connais le duel
et je me dis oui
bien vu Betty
c’est une bataille à deux

à deux ensemble contre la maladie
ou moi duellement le malade
duellement la mort

le deuil m’écrit affectueusement Betty
en guise de double connivence
le sien et le mien
compassivement

le deuil
ou
le duel du deuil ?

Betty Mandore
juin 2022
Betty me dit
rien ne te restreint
ne restreins rien

Pourtant le rêve était horrible
même dans la mort
impossible
d’avoir ce réconfort

projetés dans les airs
un, deux, trois,
séparés
alors que non,
nous aurions dû mourir
nous jetant dans les airs
un deux trois réunis

Le rêve était horrible
des fusils
une maison envahie
tout tourne mal
le fils mutilé
on lui coupe le sexe
comment peut-il vivre ?

Betty me dit
ne restreins rien

la maison est plusieurs maisons
l’horizon des campagnes
inatteignable
Pourtant la promenade est belle
me dit Betty
Mais pourquoi cela finit-il si mal ?

Betty Mandore
juin 2022
Betty me dit pourquoi ce stress
La veine va éclater
regardez c’est tout rouge
Mais non vous êtes rose
c’est votre couleur


la veine ne va pas éclater

elle éclate
Betty est noire
je lui dis qu’elle est rose

Betty me dit pourquoi ce stress
Mais c’est pointu
Il n’y a pourtant pas d’épine
Que lui répondre

la veine ne va pas éclater

Il y a des épines
oui
Betty me dit non


Betty me dit calmez votre cerveau
Il tangue
enrubanné d’un nuage blanc
les épines oppressantes
fourmis entourantes


Betty me dit vous avez bu
C’est tout comme
nuage blanc entourant
pression circonférente
chaque millimètre de peau
se sent former le grand cercle
qui est peut-être ton être

loin de ton être

Betty Mandore
juin 2022
Betty me dit
avec la seule fraise de ton jardin tu vas manquer de fruits
Tiens, Betty me tutoie

Tu as perdu tes repères
Ne sais plus où tu es
Ne sais plus qui tu es

Betty me dit tu as perdu tes repères
Il m’a ignorée
Tu as fait semblant de ne pas le voir

Betty me dit tu l’as ignoré
Pourquoi disparais-tu
toujours
à chaque fois

Il m’a dit je reviens
Il a disparu

ô Betty, vouvoie moi

Betty Mandore
septembre 2022
Betty me dit c’est le fond du verre qui est bon
se donner en pâture indiscrète

sa douleur
son cœur

va crever

en silence

Betty Mandore
septembre 2022
Betty me dit écrire vous est néfaste
cultiver son vice
y croire
s’y enfermer

Betty me dit bientôt vous croirez que j’existe
que je vous parle
que je suis votre petite voix
votre petit moi
que vous me parlez
que je vous parle
que nous nous parlons

Betty me dit je n’existe pas
l’écriture est votre danger
enfermée dans vos idées
toujours les mêmes
moi comme prétexte
comme accroc

je ne suis pas votre petit moi
je n’existe pas

écrire n’est pas bon pour vous
n’est pas pour vous


Betty ne me dit plus rien
refuse de me parler

ô Betty, parle moi

Betty Mandore
septembre 2022
Betty me dit
Que me dis-tu Betty ?
Betty me dit
Betty ne me dit rien
Betty me dit trop
Me dit tout le temps
Mais ce sont tes phrases
qui te réveillent la nuit
qui te poursuivent le jour
qui sont les tiennes
et que Betty s’approprie

Betty me dit si tu les notais toutes
tu envahirais le monde
et l’ennuierais
Le monde s’en fout, je lui réponds

Et je dis à Betty
tu es une poubelle
tu ingurgites mes phrases
et les détruis

les avale et les détruis

Et je dis à Betty

Ne fais pas ça Betty

Betty me dit

Betty ne me dit plus rien
Cerveau éteint
Betty me dit éliminez votre douleur intérieure
beaucoup moindre

Betty Mandore
novembre 2022



Betty me dit
tu vois
tout est tombé

Betty Mandore
novembre 2022


Betty me dit tu roules tes mots
dans ton cerveau

Betty Mandore
novembre 2022




Betty me dit vous n’avez pas la place sur vos genoux
d’accueillir les vivants et les morts
en strates

C’était dans mon rêve
un enfant nu qui devait mourir
qui voulait se tenir allongé sur mes genoux
mais il y avait déjà quelqu’un d’autre
et l’enfant nu était comme la doublure de l’autre
en strate l’un par-dessus l’autre
et l’enfant nu glissait
et je disais mes genoux sont trop petits
un peu en riant
parce qu’on le sait
mes genoux ne sont pas très confortables

mais pas vraiment en riant

Betty Mandore
janvier 2023


Betty me dit ta douleur vagabonde
L’homme au masque rose va la raviver
Va la préciser
Va la localiser

Betty Mandore
janvier 2023


Betty me dit votre coeur va lâcher
sentez-vous la douleur
là au centre

elle pique à trois endroits
trois apitoiements
trois peurs

il vous faut marcher
pourquoi les peurs à l’avance
anticipatrices

la douleur
elle vagabonde

Betty me dit votre douleur vagabonde
et l’une se rajoute à l’autre
qui se rajoute à l’autre

elles s’entassent
ne se substituent pas l’une à l’autre
et à l’autre

s’observent-elles
se concurrencent-elles
se jalousent-elles

elles sont vigilantes
perfides attentives

passent à l’attaque
glissent et se contournent
s’agglutinent et se séparent
et s’agglutinent et se séparent

c’est l’amibe multiplicatrice
qui s’auto-reproduit et se duplique
sui generis prétend Betty à l’infini

Non Betty pas sui generis
le génie malin est ailleurs
elles ne se nourrissent pas d’elles-mêmes

il faut les entretenir
comme on nourrit un feu
elles ne veulent pas mourir

elles réclament l’aliment
Betty me dit le minotaure ?

Betty Mandore
mars 2023